Conseils pratiques pour scénariser une vidéo

Avant de définir votre projet et de vous lancer dans l’acquisition de matériel et de logiciels, nous relevons quelques conseils essentiels dont il vaut mieux prendre connaissance au préalable.

Durée idéale d’une vidéo : 8 minutes !

Evitez de diffuser des vidéos trop longues car l’attention du spectateur risque de diminuer au fil de la vidéo. L’idée est de scénariser votre cours autour de petites captules vidéos ne dépassant pas 15 minutes et centrées sur un concept clé du cours. Selon de récentes recherches, la durée idéale d’une vidéo de formation est de 8 minutes !

Scénarisez votre vidéo à l’aide d’un storyboard

Quelque soit votre projet vidéo, nous vous conseillons de définir clairement votre projet de communication vidéo au préalable au travers d’un storyboard qui rependra :

  • la durée de la vidéo finale
  • les objectifs de communication
  • la liste des différents plans, des différentes scènes avec la durée estimée de chaque plan
  • s’il s’agit de filmer des personnes, pensez aussi à définir le cadrage associé à chaque plan (plan large, plan mi-cuisse, gros plan, …)
  • et éventuellement le script (le texte qui sera dit) si vous souhaitez préparer votre intervention

Une petite vidéo de conseils réalisées par Lydie Bastin de Bruxelles Formation :

Concrètement, comment composer une storyboard ?

  • des post-its peuvent être utilisés pour lister les idées et les organiser
  • une carte conceptuelle peut servir à définir la structure de votre communication
  • si vous filez des personnes,  représentez le cadrage utilisé, n’hésitez pas à réaliser des petits dessins pour mieux visualiser la scène (inutile d’avoir des talents de dessinateur)

Priorité au son !

Dans une vidéo, la partie technique qui doit être la plus soignée est la qualité du son. Il est très désagréable de suivre une interview filmée lorsque le son crachote. Si vous devez investir dans du matériel, la priorité est donc d’acheter un bon micro. Pour diffuser des vidéos sur le web, la caméra d’un simple smartphone permet des enregistrements vidéos d’une qualité suffisante.

La qualité de l’image (cadrage et éclairage pour les vidéos de captation, résolution pour les screencast, …) influencent aussi l’attrait des spectateurs pour votre message, mais dans une proportion moindre.

Ne manquez pas de visualiser cette vidéo d’un expert audio-visuel  qui vous explique que le micro, l’éclairage et le décor sont plus importants que la caméra pour réaliser des vidéos pour le web !

Tester avant de produire

Avant de vous lancer dans la production de nombreuses vidéos, veillez à tester toute la procédure de production et de diffusion. Lors de la soumission d’une vidéo au serveur de podcast UCL ou à Youtube, les vidéos passent par un processus de compression nécessaire pour la diffusion web, mais qui altère légèrement la qualité des vidéos. Ce serait dommage de vous rendre compte que la résolution finale n’est pas assez bonne et qu’il faut recommencer le travail !

Une bonne vidéo, c’est d’abord un bon orateur

Mettez en avant vos atouts dans vos vidéos. Si vous réalisez des diaporamas de qualité, appuyez vos vidéos sur ces ressources. Si vous êtes un bon orateur, n’hésitez pas à vous faire filmer. Soyez vous-même dans vos vidéos, l’impact communicationnel sera meilleur. Un professeur enthousiaste reste le meilleur moyen d’intéresser les étudiants !

D’autres ressources pour vous aider à préparer votre projet vidéo

Cet article d’ergonomie cognitive qui révèle quelques bonnes pratiques pour réaliser des vidéos :

Effective educational videos
de By Cynthia J. Brame, CFT Assistant Director

On y retrouve notamment les conseils suivants :

  • mettre en évidence les éléments importants du message;
  • segmenter l’information en petites capsules;
  • alléger la présentation visuelle (pas d’arrière-plan lourd) et audio;
  • exploiter la redondance efficace en faisant en sorte que l’image et le son se renforcent pour présenter le message.

Merci à Nathalie Kruyts qui nous l’a fait découvrir 😉

Un autre article qui propose des conseils pour stimuler la mémorisation lors du visionnage de vidéos :

10 researched tips to produce great video in learning (some will surprise you)
de Donald Clarck

Les 10 conseils se déclinent comme suit :

  • adopter le point de vue de l’acteur ou du spectateur et le conserver;
  • réaliser des vidéos de maximum 6 minutes;
  • être naturel et enthousiaste;
  • privilégier les vidéos haute résolution;
  • la qualité de l’image n’est pas la priorité;
  • la qualité du son est LA priorité;
  • si vous ajoutez du texte sur l’image, il doit être parfaitement redondant;
  • utiliser beaucoup d’exemples;
  • mixer des enregistrement d’une personne qui parle et d’autres images (diapos, screencast, …)
  • associer une mission aux apprenants pour stimuler leur engagement lors du visionnage de la vidéo.

Merci à David Vellut qui nous a relayé cet article 😉